tous sur le dernier prophete
  Islam: religion de paix et de miséricorde
 
Les savants musulmans ont classé de plusieurs façons différentes les milliers de Hadiths du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) qui nous ont été rapportés.
D'après leur classification, il y a certains Hadiths qui sont connus sous le nom de " Mousalsalât ". Le mot Mousalsal signifie en arabe " continu ". Ainsi, on considère qu'un Hadith est " Mousalsal " quand il a été rapporté à travers les siècles, depuis le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) jusqu'à nous , avec un même attribut ou un même geste. Par exemple, il y a certains Hadiths qui sont connus sous l'appellation de " Mousalsal bil Mousâfaha " , c'est à dire " Hadiths transmis continuellement avec un serrement de mains ". Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) lorsqu'il avait prononcé un de ces Hadiths, avait serré les mains du Compagnon à qui il s'adressait. Le Compagnon, à son tour lorsqu'il a transmis ce Hadith, a pris les mains de celui à qui il l'a rapporté. Et ainsi de suite, chaque personne qui transmettait ce Hadith serrait les mains de son interlocuteur, et ce , jusqu'à l'auteur qui a mentionné ce Hadith dans son ouvrage , et même après , jusqu'à ce que ce Hadith parvienne aujourd'hui aux savants qui enseignent la science du Hadith. Il existe ainsi de très nombreux Hadiths qui ont été transmis de cette façon et des ouvrages entiers ont été écrits uniquement dans le but de compiler ce genre de Hadiths. Remarquons au passage que cette façon de transmettre tout à fait exceptionnelle n'est rien de moins qu'une manifestation miraculeuse de l'amour que portaient, et que portent toujours , par ailleurs, les narrateurs de Hadiths pour le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) et pour tout ce qui se rapporte à lui. Il n'existe aucun autre homme au monde dont les moindres paroles, les moindres actes aient été transmis pendant plus de 14 siècles avec un tel attachement et une telle dévotion.

Mais revenons aux Hadiths " Mousalsalât ". Parmi ceux-ci, il y en a un qui est particulièrement célèbre : le " Hadith Mousalsal bil Awwaliyah ". C'est ainsi que l'on désigne le Hadith qui a , depuis toujours , été transmis en premier à toute personne étudiant les Traditions du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) De nos jours encore, dans les institutions religieuses, c'est par ce Hadith que débutent les cours. Le thème que je vous propose d'aborder dans ces lignes se rapporte au contenu de cette tradition , dont voici la traduction : On rapporte que le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit :

" Le Tout Miséricordieux se montre clément envers ceux qui font preuve de miséricorde. Faites miséricorde à ceux qui se trouve sur terre, Celui qui se trouve au ciel vous fera miséricorde. "

Voici les paroles du bien aimé Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) , envoyé par Allah pour guider l'Humanité vers l'Islam, et qui de ce fait, est la référence et le modèle pour chaque adepte de cette religion. Pourtant, l'image, ou plutôt , la caricature de l'Islam qui est exposée aujourd'hui dans le monde est bien loin de l'esprit de cette tradition authentique. Prenez le mot " Islam " en public, et l'image qui se formera à l'esprit de vos interlocuteurs sera celle d'une religion sanguinaire, prônant la violence, et ne répondant à toute forme d'opposition que par l'oppression. De même, les musulmans sont assimilés aujourd'hui à des gens belliqueux, intolérants. Entre les fausses accusations et la désinformation d'une part , et les actions violentes , condamnables et injustifiées d'autre part, le véritable message de l'Islam se voit dissimulé et déformé.

Étudiez les sources islamiques , et vous verrez que l'Islam a présenté dès l'origine, un message empreint de compassion , et qu'un de ses buts a toujours été que la paix, l'ordre et la justice règnent dans le monde. En fait, le mot Islam, de par sa racine, confirme ceci. En arabe, les lettres " Sîn ", " Lâm " et " Mîm ", lorsqu'elles sont liées, donnent le sens de " paix ". On retrouve cette même racine dans notre formule de salutation, le Salâm. Mis à part le sens du Hadith que nous venons de voir, comment est-il concevable qu'une communauté qui ait choisi de transmettre précisément en premier, parmi des centaines de milliers de Hadiths, une Tradition portant sur la bonté et la clémence, comment est-il concevable donc , qu'une telle communauté puisse prôner la violence ? Il y a là un paradoxe évident. Il ne faut pas oublier que le véritable musulman est celui qui suit la voie indiquée par le Qour'aane et les Hadiths, et que c'est là notre but à tous. Un verset du Qour'aane nous montre que la bonté est non seulement un devoir pour le croyant, mais que c'est aussi une façon pour lui de manifester sa reconnaissance envers Allah qui a été si bon envers lui.

" Et soit bon (envers les autres), comme Allah a été bon envers toi. ". (Sourate 28: Verset 77)

En fait , Allah rappelle ici des propos tenus il y a très longtemps par des croyants faisant partie du peuple de Moussa (alayhis salâm) mais qui s'adressent encore à nous, aujourd'hui , Oummate de Mohammad (sallallâhou alayhi wa sallam)

Mieux encore, le " Hadith Mousalsal bil Awwaliyah " nous permet de comprendre que le fait d'être bon n'est pas seulement une marque de reconnaissance, mais en sus de cela , c'est une façon de s'attirer la clémence divine. Nous pourrions mieux comprendre la portée de ces propos du Prophète Mohammad (sallallâhou alayhi wa sallam) en les liant à un verset du Qour'aane. Dans la sourate An-Nisa', Allah dit :

" Adorez Allah et ne Lui associez rien ; et agissez en bien envers vos parents, les proches, l'orphelins, le voisin proche, le voisin éloigné, le compagnon et le voyageur. " (Sourate 4: Verset 36)

Voici donc réuni dans un même verset les deux devoirs fondamentaux de chaque croyant :

  • Respecter et obéir aux injonctions divines.

  • S'acquitter des devoirs envers autrui, à savoir, dans le cas présent, bien se comporter envers eux.

Allah énumère donc une liste, non exhaustive, de ceux envers qui nous devons faire preuve de bonté et de compassion.
Tout d'abord, Allah parle du devoir de bonté envers les parents. Être bon envers ses parents c'est , entre autres, rester à leur service, leur obéir, rechercher leur agrément... Il nous suffit de lire le Qour'aane pour voir l'importance de ce devoir en Islam: Allah lie très souvent l'injonction d'être bon envers les parents à celle portant sur Son adoration.
Après les parents, Allah ordonne au croyant d'être bon envers ses proches, ses frères, soeurs, tantes , oncles etc... De même, le croyant doit se montrer bienveillant envers les orphelins, envers ces enfants qui ont perdu celui qui représente généralement le principal soutien de l'être humain pendant les premières années de sa vie: leur père. Allah ordonne encore de bien agir envers les pauvres et les voisins , que ceux ci soient proches de nous ou éloignés. Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) dit dans un Hadith :

" Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier, alors qu'il honore son voisin. "


Allah mentionne enfin le compagnon et le voyageur. Mais, rappelons-le encore, ce n'est pas là une liste exhaustive : C'est aussi une obligation pour le croyant de bien se comporter aussi envers son épouse ; " Le croyant le plus parfait est celui qui se comporte le mieux envers son épouse. ", nous dit l'Envoyé d'Allah (sallallâhou alayhi wa sallam) Il ne faut pas croire non plus que ceci est un devoir exclusif envers les croyants. Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) dit : " Celui qui ne fait pas miséricorde aux gens, Allah ne lui fait pas miséricorde. " Il ne dit pas " croyants " , mais il emploie un mot avec une portée beaucoup plus large: " gens ", terme qui regroupe aussi bien les musulmans que les non-musulmans.

Mieux que cela, le terme employé dans certains Hadiths (" Faites miséricorde à tout ce qui se trouve sur terre...") laisse comprendre que le musulman doit se se montrer bon envers toutes les créatures, humaines ou autres. A ce sujet, nous sommes tous au courant du récit fait par le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) concernant une prostituée qui fut pardonnée par Dieu uniquement pour avoir donné à boire à un chien, donc pour avoir eu pitié de lui. Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) dit encore : " Lorsque vous égorgez un animal, faites le avec douceur. "

Ce sont là quelques versets du Qour'aane et quelques Hadiths portant sur ce sujet; bien sûr ce ne sont pas les seuls, mais ils suffisent amplement pour nous faire comprendre que l'Islam n'a jamais été, et ne sera pas non plus une religion enseignant ou prêchant la violence, et ce, dans tous les domaines ; que ce soit dans le domaine de la foi, du culte, ou des relations avec autrui , ce sera toujours la douceur, la bonté et le respect d'autrui qui seront les principes dirigeant l'action et , plus largement la vie entière du musulman.

Wa Allâhou A'lam !

(Et Dieu est Plus Savant !)


Proposé par Mouhammad Patel


 
   
 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=